Newsletter
Météo
[an error occurred while processing this directive]

Le 28 novembre 1944 : libération de Lachapelle-sous-Rougemont

Le 25 novembre 1944 marque le début de l’offensive sur la trouée de  Belfort et la libération de Saint-Germain le Châtelet et de Rougemont-le-Château par les Fusiliers Marins, les Cuirassiers, le 8ème RCA et le BM21.

Les Forces Armées (8ème RCA et 3ème Escadron du 1er RFM) ont pénétré Lachapelle-sous-Rougemont ce même jour à 11h après avoir envoyé un élément de reconnaissance avec des TD (Tank Destroyer). Un combat  très violent s’engage alors, puis le village est pris par le 3ème Escadron Kermadec (du nom de son commandant Jean Brasseur-Kermadec) sans l’appui d’aucune infanterie, après 2h30 de combats de rues.

Les TD mettent hors de combat de nombreux Allemands et à 15h, l’Escadron Kermadec est relevé par des éléments du 3ème Spahis et deux compagnies postées qui se replient le soir aux lisières Ouest du village, abandonnant ainsi sans raison un terrain gagné de haute lutte.

Lors d’une contre-attaque, Georges Brière, dit « Jojo », matelot mécanicien du 1er régiment de Fusiliers Marins, est grièvement blessé. Transporté à l’hôpital de Belfort, il y décède le 25 novembre 1944, à l’âge de 22 ans.

Georges Brière obtiendra une citation au nom du "Général DE GAULLE, Président du Gouvernement Provisoire de la République Française, Chef des Armées":

"Animé des plus hautes qualités de marin, a toujours montré un sang-froid imperturbable en toutes circonstances ainsi qu’une agressivité de tous les instants.

Malgré un mauvais état de santé, a tenu à rejoindre son poste de combat, lors de l’offensive d’Alsace. A été blessé mortellement à la Chapelle-sous-Rougemont, le 25 novembre 1944, faisant jusqu’à son dernier moment l’admiration de ses camarades par sa bravoure et son abnégation. Déjà cité".

La reconnaissance de la nation lui sera acquise le 18 juin 1960 quand le général De Gaulle inaugurera le "Mémorial de la France combattante" établi sur le Mont-Valérien, colline de Suresnes surplombant la ville de Paris. Seize corps y symbolisent les différentes formes de combat pour la libération de notre pays. Le matelot fusilier Georges Brière a été choisi pour immortaliser le sacrifice de tous les "Marins morts pour la Libération de la France"; il repose dans le caveau n°8 de la crypte du Mémorial.

Le village de Lachapelle ne sera définitivement libéré que le 28 novembre 1944.

 

Jean Brasseur-Kermadec alias : Kermadec, commandant du 3ème Escadron
Jean Brasseur-Kermadec alias : Kermadec, commandant du 3ème Escadron
Georges Brière, fusilier marin, tué à Lachapelle sous Rougemont le 25 novembre 1944
Georges Brière, fusilier marin, tué à Lachapelle sous Rougemont le 25 novembre 1944

Contact


Coordonnées

Mairie de Lachapelle-sous-Rougemont
29, rue du Général de Gaulle
90360 Lachapelle-sous-Rougemont
Tél.: 03.84.27.60.68
Fax : 03.84.23.05.04


A la une